Sélectionner une page

Bienvenue sur le site des mouchoirs Koshi

Ca vous dirait de réduire votre empreinte écologique avec style et élégance ?
Faites-vous partie de ces personnes qui pensent que beaucoup de petits gestes peuvent changer le monde ?
Choisir un mouchoir Koshi sera un petit geste, certes, mais ce geste sera bien réel et concret !
Les mouchoirs Koshi sont en coton écologique, ils ont une forme unique et de jolis motifs.
Et surtout, ils sont Made in Belgium !!

Mouchoir océan

duo pyramide

Pourquoi éviter les mouchoirs en papier
au profit des mouchoirs en tissu ?

Quelques chiffres clés …

MILLIARDS de mouchoirs en papier vendus aux USA/an

MILLIARDS de mouchoirs en papier vendus en France/an

mouchoirs en papier vendus par seconde en france

Non seulement nous devons considérer la pollution liée à l’utilisation du mouchoir en papier que l’on jette aux ordures mais également celle liée à sa production. Le mouchoir en papier est vendu à presque 300 milliards d’exemplaires par an aux Etats-Unis et près de 32 milliards en France. Soit 1040 mouchoirs sont vendus par seconde en France ! (Pas de chiffres disponibles pour la Belgique). Des chiffres impressionnants qui mettent en colère les associations protectrices de l’environnement telles que Greenpeace ou le WWF. La raison ? Connaissez-vous le cycle de production du mouchoir en papier ? Pour fabriquer un mouchoir en papier, il faut du papier, et donc du bois… Cela représente des millions d’arbres coupés chaque année. Le rapport très détaillé (publié le 27 sept. 2017) de Greenpeace résonne comme un cri pour sauver les forêts boréales du nord de la Suède, de la Finlande et de la Russie. En effet, Greenpeace dénonce les géants de l’industrie des mouchoirs en papier d’utiliser de la pâte de bois produite avec les arbres des forêts boréales. Ces déforestations massives menacent l’écosystème. La fabrication du papier est issue d’une industrie lourde et polluante. Car il faut séparer les fibres de bois des autres constituants et les assembler entre elles. Cette opération nécessite de gros moyens industriels et génère une pollution conséquente. De plus, pour produire une tonne de papier, il faut pomper entre 100 et 200 tonnes d’eau qu’il faudra ensuite éliminer pour obtenir du papier sec. La majorité des mouchoirs jetables sont blanchis au chlore (ou parfois à l’eau oxygénée) ce qui constitue une autre source de pollution mais également un risque allergène pour les personnes à la peau réactive. NB : Savez-vous que pour produire une tonne de papier de première qualité càd plus doux, le plus apprécié des consommateurs, il faut 222 fois plus d’eau et 2,76 fois plus d’électricité que pour une tonne de papier recyclé ! Merci aux sites “conso globe-planetoscope” pour ses recherches et ses informations.